Patrice RAGANELLI
NATUROPATHE A NANCY & FORMATEUR A ESSENCIEL O NATUREL
Disponible aujourd'hui de 9h à 17h
59 rue Julie Daubié, 54000 Nancy
 
06 58 83 86 41
 

Printemps : une cure de compléments alimentaires, mais pas que...

Conseils

Lorsque nous pensons au printemps, nous pensons que notre corps va se relancer seul et trouver de lui-même la force de bouger pour suivre toutes nos envies printanières : retour au sport, jardinage, endormissement plus tardif... Mais ce n'est pas toujours le cas, le corps est souvent affaibli par les longs mois d'hiver où il a puisé dans ses réserves pour combattre le froid mais aussi compenser le manque de lumière et de variété alimentaire.

Ces stratégies lui ont même fait prendre quelques kilogrammes, peut-être par peur de manquer ou à cause de la pression et du stress que nous avons du mal à éliminer faute de pratique sportive défoulante ! Nous allons très sûrement vouloir perdre ces quelques kilos et peut-être aggraver notre fatigue...

Il est important de prendre en compte qu'au printemps, l'organisme a autant besoin de repos pour bien fonctionner que de mouvements et de carburants. Ces derniers, sous forme de vitamines et de minéraux, sont présents en quantité suffisante dans une alimentation équilibrée et, si besoin, grâce à l'ajout de compléments alimentaires.

Première étape : lever le nez du travail et aller marcher

Nos vies actives laissent peu de place à l'écoute de nos corps, nous sommes trop occupés dans nos vies professionnelles et personnelles. Nous accumulons chaque jour une peu plus de fatigue et de nombreux problèmes s'ensuivent (douleurs, oubli, stress...). Il faut prendre en compte ce signal d’alerte du corps et arriver à le rééquilibrer en levant un peu le pied dans un premier temps.

Bien qu'au printemps, nous ayons envie de faire de multiples choses, que nous ayons de nouvelles idées, que nous ayons envie de mettre en place de nouveaux projets, notre corps a besoin de temps pour s'adapter aux changements... Pour être efficace, il faut apprendre à lui laisser du temps face aux changements d'heure et de température, aux renouveaux de la nature (insectes, allergies au pollen…) et d'autres chamboulements. Il faut aussi prendre le temps de canaliser nos idées pour ne pas s'éparpiller, au risque d'ajouter une fatigue mentale à la fatigue physique déjà présente.

Une première solution est de passer plus de temps dehors au contact de la terre et de bouger. Ces deux éléments permettent de réguler naturellement le cycle d’éveil et de sommeil. Ils permettront aussi de nous centrer sur nous-mêmes et de clarifier nos idées. D'autant plus que le soleil du printemps est doux, il permet à la peau de s'adapter tranquillement et d'aider le corps à produire de la vitamine D. Cette habitude aide également à réguler les hormones du stress. Il faut profiter de chaque occasion, chaque pause, pour aller marcher ou manger en extérieur, par exemple sur un banc en bénéficiant de l'air frais et du soleil.

Ce retour à l'extérieur fera très certainement diminuer la sensation de fatigue et permettra ainsi de commencer plus sereinement à se questionner sur les actions à mener pour se sentir mieux .

Deuxième étape : changer vos habitudes alimentaires

Patrice Raganelli - Naturopathe à Nancy (54) - nutrition saine et équilibrée

Une fois le corps remis en mouvement, il est intéressant à faire le point sur nos habitudes alimentaires. Une alimentation trop grasse, trop sucrée ou au contraire trop pauvre ne donne pas les bons carburants au corps.

Cela se traduit souvent par des coups de fatigue soudains en journée, les fameux "coups de barre", que nous pouvons ressentir :

  • en fin de matin, lorsque le petit-déjeuner ne tient pas jusqu'à la pause méridienne ;
  • en début d'après-midi, lorsque la digestion demande trop d'énergie ;
  • en soirée, lorsque le corps relâche la charge émotionnelle de la journée et demande du sucre/du gras.

Il est important de nous faire plaisir en mangeant et il faut penser à nourrir notre corps en profondeur. Ainsi une alimentation variée et équilibrée est l'une des clés de notre santé globale : physique et mentale. Avec le printemps, nous avons plus de choix en fruits et légumes. Il est possible de les manger crus, cuits à la vapeur ou rapidement à la plancha, ou bien en jus (maison !) pour conserver les vitamines et nutriments. Les végétaux viennent combler les besoins nutritionnels en vitamines et évitent souvent d'avoir à acheter des compléments alimentaires multivitaminés.

En cas de forte fatigue, il est possible de faire une petite cure de fenouil, de concombre, d'épinards, de pommes, d'ananas et de citron. Ces aliments vont apporter de l'hydratation, de l'énergie, une aide à la digestion et une détoxification. Simultanément, il conviendra d'apporter de la variété. De la même manière, des repas trop légers ne suffiront pas non-plus à nourrir un organisme qui souffre de fatigue. Et il ne faut pas oublier d’inclure une dose de protéines, animales ou végétales, pour reprendre des forces durablement.

Et il faut boire de l'eau ! La déshydratation crée aussi une sensation de fatigue ! Attention, le fait de chauffer l'eau lui retire une partie de ses minéraux : donc attention à la trop grande consommation de café ou thé au détriment de l'eau toute simple.

Troisième étape : faire un bilan et demander de l'aide

Pour savoir si la fatigue est liée à un surmenage ou à des carences, l'idéal est de demander un bilan complet (sanguin et/ou urinaire) à un médecin, qui saura si des compléments alimentaires sont nécessaires. Cela permettra de vérifier les carences effectives en fer, magnésium, iode, diverses vitamines essentielles...

Vous pouvez également prendre rendez-vous chez un naturopathe qui vous guidera dans votre remise en forme, et ajustera ses conseils en fonction de l'évolution des sensations.

En attendant ces rendez-vous, il est possible de se poser une série de questions qui aideront à faire le point :

  • Êtes-vous fatigué dès votre réveil ? Est-ce-que cette fatigue disparait en journée quand vous êtes occupé ?
  • Avez-vous des baisses de moral ? Êtes-vous irritable et/ou anxieux ?
  • Avez-vous des douleurs inexpliquées (maux de tête, crampes ou contractures...) ?
  • Avez-vous des effets indésirables en journée (points devant les yeux, paupières qui s'agitent, rythme cardiaque fluctuant...) ?
  • Avez-vous des envies de manger émotionnelles ou des envies de sucré ?
  • Avez-vous un bon transit et/ou un bon sommeil ?

Il faut savoir que les carences peuvent être comblées mais qu'il faut bien combiner les compléments alimentaires pour arriver à un résultat optimal.

La priorité, c'est de prendre soin de soi, d'écouter son corps et de demander des conseils à des professionnels du bien-être ou de la santé !


Articles similaires

Recevez chaque mois 2 conseils sur le Bien-être Naturel

Inscrivez-vous à la rubrique "2 conseils naturels par mois " pour recevoir régulièrement mes conseils pratiques et mes retours d’expériences.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Mentions légales