Patrice RAGANELLI
NATUROPATHE A NANCY & FORMATEUR A ESSENCIEL O NATUREL
Indisponible aujourd'hui
59 rue Julie Daubié, 54000 Nancy
 
06 58 83 86 41
 

Techniques Naturelles

Bien s’alimenter et rester en bonne santé sont des considérations importantes dans notre société actuelle. A ce titre, la pratique du jeûne intermittent ou fasting s’est démocratisée depuis plusieurs années. Il s'agit de mettre en place des pauses, sur le plan alimentaire, de manière intermittente. En pratiquant le fasting pendant plusieurs semaines, vous constaterez rapidement ses effets sur votre corps. Mais en quoi consiste le jeûne intermittent ? Quelles sont les conséquences physiologiques de cette cure alimentaire ? Faisons le point sur cette pratique de plus en plus plébiscitée. 

Définir le jeûne intermittent

JEÛNE INTERMITTENT LES BIENFAITS

Les modes d'alimentation adoptés par les sociétés occidentales sont très éloignés de ceux de nos ancêtres.

Soumis aux aléas de la chasse et de la cueillette, ces derniers étaient régulièrement soumis à des périodes de jeûne imposé. Et contrairement aux idées reçues, ces périodes de restriction alimentaire provoquent des effets physiologiques bénéfiques pour l'organisme.

Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes de prises alimentaires avec des périodes de jeûne, de manière quotidienne ou hebdomadaire. L’individu cesse de s’alimenter pendant environ 12 heures, 16 heures, voire plus. En effet, la durée de jeûne varie selon les possibilités et l’activité de l'individu. La quantité de nourriture absorbée est   moins importante, donc l’apport calorique quotidien est réduit.

 

A titre d’exemple, le jeûne 12/12 consiste à prendre un petit-déjeuner vers 9 h, par exemple, suivi d'un dîner léger vers 21 h, soit douze heures après.

Dans le cadre du jeûne 16/8, la prise alimentaire est programmée sur 8 heures, de 14 h à 22 h, en général.

 

Le jeûne intermittent peut également s'organiser sur des périodes de 24 et 48 heures. Il ne faut pas négliger l’hydratation, en parallèle des prises alimentaires.

Les effets bénéfiques du jeûne intermittent sur l'organisme

Une alimentation trop riche ou trop abondante entraîne l’apparition de certains troubles physiques et métaboliques : surpoids, augmentation du cholestérol, risques de diabète…

 

Le jeûne intermittent a pour but de purifier l'organisme, en aidant le foie à éliminer les déchets corporels. Les résultats de ces modifications alimentaires sont :

  • une augmentation de la sensibilité à l’insuline : le taux de sucre sanguin (glycémie) est diminué. Ou plutôt les pics hyperglycémiques entraînés par une alimentation trop riche en sucre, sont moindres. L’insulino-résistance induite est elle-même réduite grâce au jeûne intermittent.
  • une stimulation de la production de l'hormone de croissance
  • une diminution du vieillissement : l'accumulation de radicaux libres sont à l'origine du vieillissement cellulaire. Or pratiquer le jeûne intermittent permet de limiter et ralentir cette accumulation.
  • une diminution du taux de triglycérides
  • une meilleure élimination des déchets cellulaires

Quelques précautions à prendre

Il est déconseillé de se lancer dans une démarche de jeûne sans être accompagné par un spécialiste de la nutrition ou autre et sans avoir consulté un médecin au préalable. En effet, il est préférable de détecter, au préalable, toute maladie sous-jacente, incompatible avec la pratique du jeûne. 

N'hésitez donc pas à vous tourner vers un professionnel, si vous avez des questions, afin d’éviter les désagréments.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Mentions légales